La version de votre navigateur Internet browser name est trop ancienne pour exploiter au mieux Citibreak.
Nous vous recommandons d’utiliser un autre navigateur ou de faire une mise à jour de votre navigateur actuel en cliquant sur ce lien

Grande Synagogue de la Victoire

Paris
Tarif
Non disponible
Présentation
Un décret impérial de 1808 avait donné aux juifs de France un statut officiel et leur culte fut placé sous la direction d'un consistoire central dont les membres étaient nommés par l'Empereur.

Une première synagogue de fortune construite en 1822 rue Notre-Dame-de-Nazareth est reconstruite trente ans plus tard au même emplacement malgré les efforts de James de Rothschild pour en déplacer la construction dans le quartier de la Grange-Batelière.

Le projet aboutira sous l'administration Haussmann. Le préfet, qui entretenait de bons rapports avec la communauté juive, autorise alors la construction, dans Paris, de deux nouvelles synagogues, l'une dans le quartier du Marais, rue des Tournelles et confiée à l'architecte Vaudremer, et la seconde, qui reprenait l'ancien projet Rothschild, sur un terrain acquis par la Ville et longé d'un côté par la rue de la Victoire et de l'autre par l'actuelle rue de Châteaudun.

Sa construction (1865-1875) fut laissée à Alfred-Philibert Aldrophe (1834-1895), alors architecte au service d'architecture de la Ville de Paris, et qui fut un des principaux architectes de la communauté juive de la fin du XIXe siècle (construction des synagogues de Versailles et d'Enghien-les-Bains après 1880).

Le décor intérieur, comme il convient dans une synagogue, ne comporte aucune figure humaine ou animale.

Il se limite à la représentation des grands symboles bibliques et montre un certain nombre d'inscriptions religieuses au dessus des portes. A la voûte du choeur se lisent en français les noms des prophètes (auxquels a été ajouté celui du scribe Ezra) symbolisant les livres de la Torah (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome).

On retrouve, en haut des murs, des représentations allégoriques des cinq livres du Pentateuque au travers d'images symboles formant le motif central des roses en pierre ajourée éclairant le sanctuaire.

L'image de la harpe, placée dans le vitrail au dessus des Tables de la Loi, renvoie ainsi au nom de David inscrit dans le cul de four et probablement au Lévitique. Dans la partie basse des murs, douze vitraux symbolisant les tribus d'Israël complètent le décor.

Les principaux objets liturgiques de la synagogue ont été offerts au Consistoire par la famille de Rothschild. C'est le cas de la ménorah (chandelier en argent à huit branches) donnée en 1874 par Gustave de Rothschild et de la lampe perpétuelle de style néo-classique datée de 1778, elle aussi en argent, qui fut offerte par le Baron James.
Horaires

Réservation Nécessaire

07:45 - 10:00

Cliquez sur une date du calendrier pour afficher les horaires d’ouverture

Autres informations

Coordonnées

  • Nom: Grande Synagogue de la Victoire
  • Adresse: 44 rue de la Victoire - 75009 - Paris - France
  • Téléphone: (33) 01 45 26 95 36

Activités

Visite guidée

Accès

  • En bus : lignes n°26, 32, 43
  • En métro : ligne n°12 (Notre-Dame de Lorette)
Vous Pourriez Aimer Aussi

Aucun avis posté pour ce lieu